Mathieu Cassoti : est-ce que l’école tue la créativité ?

A l’occasion de la journée ” Les sciences cognitives dans la classe : pour une recherche au service de la pédagogique du 21ème siècle, voici un bref résumé de la conférence menée par Mathieu Cassoti : est-ce que l’école tue la créativité ?

 ” Loin d’être un processus lié au hasard, spontané et facile réservé à quelques individus chanceux, la créativité se comprend aujourd’hui dans une dualité où s’affrontent des institutions susceptibles de conduire à des blocages et des raisonnements contrôlés cherchant à généré de la rupture. Au cours de cette intervention, nous montrerons que

  1. les individus sont biaisés quand ils doivent faire preuve de créativité : c’est l’effet de fixation ;
  2. la fixation dépend de l’âge et de la formation, et peut être modulée par l’exposition à des exemples de solutions ;
  3. pour se “défixer”, l’inhibition cognitive et créative est nécessaire afin de générer des idées différentes et en rupture ;
  4. des programmes pédagogiques spécifiques peuvent être mis en place afin de faciliter la détection et l’inhibition de ces effets de fixation dans les activités scolaires.

Mathieu Cassoti, professeur de psychologie du développement à l’Université de Paris. Membre Junior de l’Institut Universitaire de France (IUF)

Voici le résumé de la conférence :

 

 

 

Pour aller plus loin :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *