Programme ATOLE

A l’occasion de la journée ” Les sciences cognitives dans la classe : pour une recherche au service de la pédagogique du 21ème siècle, voici un bref résumé de la présentation d’ ATOLE : un programme d’éducation à l’attention en milieu scolaire.

Cette conférence donnera un aperçu du programme ATOLE, un ensemble structuré d’activités – déduites des neurosciences cognitives – menées par un nombre croissant d’enseignants dans leur classe pour faire découvrir l’attention et ses mécanismes cérébraux et leur donner des pistes pour mieux maîtriser celle-ci.

Jean-Philippe Lachaux, Directeur de recherche à l’INSERM, Centre des recherche en Neurosciences de Lyon.

 

Voici les notes et les ressources de cette conférence :

 

Il faut apprendre ce qu’est attention ;
car nous vivons une crise de l’attention et nous avons de réelles lacunes dans le système éducatif français

Il n’existe pas d’exemple de cours institutionnalisé de l’attention.
Il y a beaucoup d’articles rédigés sur les mécanismes de l’attention, mais peu de diffusion de cette connaissance vers les enseignants.

Le travail de vulgarisation est donc nécessaire.

Le Projet ATOLE :
Programme co-construit par les enseignants.
L’éducation à l’attention de fait à tous les âges, mais il a sembler nécessaire de cibler le primaire avant que les élèves ne soient exposés aux technologie numériques.

Le projet est constitué d’un ensemble de 10 fiches clés en main menées par les enseignants combinant activités, et explicitation.

 

Accès au kit Officiel-ATOLE pédagogique

Accès direct au site ATOLE – L’attention ça s’apprend

Il existe  cependant des limites incontournables :

– L’attention est sélective ;
– Il ne suffit pas d’être attentif pour être concentré ;
– Faire attention ne suffit pas, il faut être actif physiquement  ou cognitivement – utiliser sa voix intérieure pour verbaliser ;
– La concentration n’a de sens que par rapport une intention ;
– Il ne faut pas avoir une idée vague de l’intention ;
– Il faut être clair sur les intentions : être clair sur ce qu’il faut faire ;
– Favoriser le mono-tâche séquentiel ;
– Il faut donner une explication des mécanismes de la distraction ; en particulier sur le circuit de la récompense qui provoque des comportements d’approche pour recevoir la récompense ;
– Il existe un couplage entre l’attention et le corps.

Pour aller plus loin :

Article Sciences Humaines : L’attention ça s’enseigne

Liens entre le programme d’éducation à l’attention ATOLE et le référentiel de compétences de l’enseignant spécialisé

Mooc : l’attention ça s’apprend

Prochainement, un parcours m@gistère va être publié au national.

Site internet : sciences cognitives : apprendre et former avec les sciences cognitives

Conférence “les Neurosciences au service de la pédagogie” sur le site Académique Lâche pas l’école

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *