Virginie Sterpenich : Le sommeil, facteur essentiel

A l’occasion de la journée ” Les sciences cognitives dans la classe : pour une recherche au service de la pédagogique du 21ème siècle, voici un bref résumé de la conférence menée par Virginie Sterpenich, Le sommeil, un facteur essentiel dans la consolidation de la mémoire chez l’enfant et l’adolescent.

Nous passons le tiers de notre vie à dormir et pourtant le rôle du sommeil reste méconnu. Une hypothèse propose que dormir aide à consolider notre mémoire. En effet les mécanismes actifs nous permettent de rejouer ce que nous avons appris durant la nuit, ce qui nous rend plus efficaces le lendemain. Les régiones impliquées dans les apprentissages sont réactivées spontanément durant le sommeil. Les enfants et les adolescents ont besoin d’une plus grande quantité de sommeil que les adultes, un besoin favorisé par la maturation de leur cerveau. Ils bénéficient d’avantage d’une nuit de sommeil que les adultes pour certains apprentissages. Ils sont surtout réceptifs à la mémoire des émotions, notamment lorsqu’elle est renforcée positivement. Enfin, nos habitudes de sommeil évoluent avec nos modes de vie. Nous verrons que l’utilisation des écrans retarde l’heure du coucher chez les jeunes qui ont pourtant besoin d’un sommeil récupérateur pour être attentifs en classe.

Virginie Sterpenich, Chercheure en neurosciences, Département des Neurosciences Fondamentales, Faculté de médecine, Université de Genève.

 

Voici le résumé de la conférence

https://scolawebtv.crdp-versailles.fr/?id=47349

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *